Catherine MANANDAZA-en savoir plus

soprano

Catherine Manandaza, soprano d’origine malgache, propose un répertoire lyrique éclectique mais ce sont les grands opéras qui permettent à sa voix ronde et puissante de s’exprimer pleinement.

En France, elle fait ses premières armes à l’Opéra du Rhin avec C. Rousset et les Talens Lyriques dans « Il Mercato di Malmantile », œuvre de Cimarosa dont elle incarne « La Comtesse Giacinta ». Idéale pour servir admirablement des compositeurs tels que Verdi et Puccini, l’ampleur de sa voix l’amène à interpréter de grands rôles : « Léonore » du Trouvère sous la baguette de M. Lebel à la Salle Gaveau, « Tosca » à diverses reprises, notamment à l’Amphithéâtre 3ooo à Lyon avec P. Fournier, et dernièrement « Traviata » au Palais de l’Unesco à Paris. Elle sera « Aïda » à Lyon sous  la baguette d Andreï Chevtchouk en mai 2014.

A l’international, elle est invitée pour la réouverture de l’Opéra d’Alger et interprète les héroïnes mozartiennes sous la direction d’A. Kouider : Fiordiligi, Donna Anna, La Comtesse des « Noces de Figaro » qu’elle donne également à l’Opéra de Damas sous la direction de J. Kalmar.

En 2013, la ville de Xiamen (R.P. Chine) met à sa disposition son orchestre symphonique pour un grand récital lyrique : une performance exceptionnelle avec un programme rarement cumulé de grandes aria des héroïnes de Puccini et d’opéras français.

Sollicitée par J-F. Zygel, elle donne « Les Poèmes pour Mi » d’O. Messiaen au Théâtre du Châtelet à Paris. Remarquée et appréciée par Jean-Michel Ribes, elle est invitée à se produire au Théâtre du Rond-Point pour plusieurs concerts.

Elle affectionne également la Musique Sacrée qu’elle chante régulièrement, avec chœurs et orchestres, dans les cathédrales et grandes églises de Paris et de France où sa voix se développe magnifiquement : « Requiem » de Verdi à Notre-Dame, La Madeleine, au Festival d’Art Sacré de Lourdes sous la baguette de S. Cardon et d’Y. Parmentier à la Cathédrale du Mans, « Stabat Mater » de Dvorak sous la direction T. Pélycan au Théâtre Impérial de Compiègne, etc.

Catherine Manandaza donne régulièrement des récitals à Paris avec son partenaire, le pianiste Philippe Alègre.

Une personnalité originale, généreuse et attachante qui séduit le réalisateur Philippe Lanfranchi : il en fait le personnage principal de son documentaire, « Quai de Scène », diffusé à plusieurs reprises sur les chaînes TV Arte, Muzzik et Mezzo.

Site internet : www.catherinemanandaza.com